Articles

STREET and TV

In Conversations 1 - les artistes on juillet 2, 2010 by camillegrezillier

[Frontenac : séquence 3]

Interview de Julie Faubert, à droite, TV Frontenac

Je suis Julie Faubert sur les trottoirs de la rue Ontario est et lors d’une interview à la TV Frontenac, à deux pas de la délicieuse boulangerie polonaise, de la station de métro et de la roulotte Dare-Dare. Live d’une performance urbaine et itinérante (en photos)!

Avec l'équipe des jeunes bénévoles de la TV Frontenac, déco kitsch, ambiance friendly, à l'étage d'une des longues tours du quartier populaire

ELLE brosse le trottoir et comble les moules de lettres de peinture noire, blanche et rose. Jean troués, en tongues, sac à dos sur les épaules, sweat à capuche, elle veut finir de peindre ses mots avant les grosses gouttes annoncées. La peinture sèche très vite. Les autos vrombissent, les freins crissent, les lumières se réfléchissent. L’art se déplace dans la rue passante d’un quartier populaire de Montréal.

Balayette, corbeille en plastique bleue, accessoires, bombes tag, peintures, moules, ...etc.

Une couleur pour les mots apparus dans le dictionnaire, une couleur pour les disparus, une dernière pour les inventés.  Pour elle, la vie des mots est une source d’inspiration inépuisable.

JOURNOYER 1951; MADE IN 1981; SURPRODUIRE 1951; CONCURRENTIEL 1959; son vocabulaire est économique, politiquement incorrect, engagé. La sélection est personnelle, je les découvre à la manière de la lecture du journal intime d’une militante.

/Inspiration/ Jean-Claude Rimbaud a répertorié ces mots. Son livre a servi de base au travail de l’artiste, qui s’intéresse aux mots témoins des idées de notre siècle.

"J'aime lire les mots à mon rythme, j'imagine le mot qui suit, je fais le lien avec le précédent, j'invente mes propres histoires : c'est mon parcours urbain" (anonyme)

Les passants intrigués ralentissent leur marche, prennent quelques secondes pour lire ces mots à voix haute, dans les rues du quartier Frontenac.

Éveil artistique et social. Une discussion s’engage avec la performeuse. Chacun, seul, en groupe, en couple, pose des questions à l’artiste en train de créer. L’artiste se redresse quelques minutes, lance la discussion avec un large sourire, puis reprend simplement son travail, enchantée de voir que le dispositif fonctionne: les gens participent!

Suivez l’artiste! Dare-Dare organise un parcours des mots avec Julie, samedi 3 juillet à 16h. Rdv à la roulotte Dare-Dare, entre les rues Dufresne et Larivière (Métro Frontenac).

Chaque saison, le centre de promotion artistique autogéré Dare-Dare soutient les projets d’artistes. Ce dispositif a permis à l’aventure urbaine de Julie de voir le jour et d’être connu du grand public.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :